Home Towards a subjective collective cartography
QU'EST-CE QUE C'EST?
WHAT IS THIS?
WAT IS HET?
SEARCH
CONTACT
40 more maps that
Ton Bruxelles, (...)
Mapping for Niger
Villa Morel
les 9 yeux de google
Un très beau rayon
Dans et hors la (...)
L’incroyable téléphér
Dans les plis de la
Maps of Babel
Actions
Anouncements
Architecture
Art
Atlas
Ballades urbaines
carto
catalogue
collaborative
collective
commune
Conflicts
Data model
Diagram
Economy
Exploration
Free data
G.P.S
Game
gentrification
geodemographic profiling
Graphics
Humour
idées-théories
Imagination
inspiration
journal des outils
map
Mindmap
Multi-layered
politic
Print
projets
Psychogeography
Route
Satellite
sensible
software
sound
Statistics
subjective
Surveillance
Topology
transports
transversale
tresor
typographie
October 2010
September 2010
February 2010
October 2009
August 2009
March 2009
February 2009
January 2009
December 2008
October 2008
September 2008
July 2008
June 2008
May 2008
April 2008
March 2008
February 2008
January 2008
December 2007
November 2007
October 2007
September 2007
August 2007
July 2007
June 2007
March 2007
February 2007
January 2007
December 2006
November 2006
October 2006
September 2006
August 2006
0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 160

"Le monde en justifié"
2009-06-04 14:02:50 - by Antoine Berlon

JPEG - 48.2 ko
worldjustified1

Angela Detanico et Rafael Lain sont des jeunes artistes brésiliens, qui travaillent dans leur pays d’origine et en France. Ils s’intéressent à la cartographie et à la façon dont celle ci se construit et s’organise. "Typography" réunit des cartes artistiques et celle ci s’intitule "The World, Justified"

Elle montre le monde "justifié" au sens bureautique du terme...Certains se trouvent à gauche, d’autres à droite mais tous sont alignés sur des marges allant de la droite vers la gauche.
On peut donc se questionner sur la possibilité que le monde dans lequel nous vivons n’est ni de gauche, ni de droite, ni de centre, mais tout simplement « justifié ».

Une carte Belgo-centrée
2009-06-04 10:20:19 - by Antoine Berlon

JPEG - 348 ko
belgium

Cette carte revisite la géographie en centrant de manière surréaliste la Belgique au cœur de l’Europe occidentale.

Ici, la Belgique occupe la majeure partie du continent européen. Les moyennes villes belges telles que Gand, Louvain, Charleroi et Anvers sont présentées comme des mégalopoles à l’échelle du continent et des autres capitales (Londres apparait comme un simple village)..
Les Ardennes, en pleines expansions, dépassent les limites administratives classiques. Ainsi, la Suisse contient sa "Swiss Ardennes", le nord de l’Italie "l’italian Ardennes" et il existe bien sur aussi les « austrian Ardennes ».

La répartition des langues est elle aussi revisitée, de façon à ce que la France "parle un dialecte de Wallonie", l’Allemagne de l’ouest un "dialecte Luxembourgeois"et les Pays-Bas, un "dialecte Flamand".

Beaucoup d’autres éléments ont ainsi été repensé, on peut trouver la "Costa del Belges", la "Summer Belgique", etc...

Bien que surdimensionnée, cette carte présente une Belgique au cœur de l’Europe, ce qui peut se justifier au regard du rayonnement institutionnel européen que porte la Belgique en elle.
Vous pouvez visionner la carte ici

Art et GPS, pas incompatibles,...
2009-05-29 15:18:42 - by Antoine Berlon

GIF - 13.4 ko
berlin-drawing-2003-2007-300x225

Daniel Belasco Rogers, Berlin drawing 2003 - 2007

JPEG - 36 ko
gps-acs-cobham-residency-wood-300x225

Jeremy Wood, ACS Cobham International School, 2008

JPEG - 30.6 ko
jeremy-wood-2008-300x225

Jeremy Wood, ACS Cobham International School, 2008

Le GPS s’est installé dans notre quotidien comme outil technologique à part entière. L’Art s’est donc tout naturellement saisi de cette technique qui bouleverse notre conception du paysage, en voici la preuve.
D’autres points de vue sur l’Observatoire des nouveaux médias.

Cartographie relationnelle
2009-05-29 15:05:05 - by Antoine Berlon

JPEG - 109.8 ko
cartemindmap1

Cette carte réalisée par Dominique Peysson présente le pouvoir de la carte en matière de transmition de l’information. La carte peut apparaitre comme l’outil central capable de retranscrire physiquement une multitude de données diverses et variées (géographiques, économiques, psychologiques, sociologiques,...).
Voir ici les travaux s’intitulant "Battre les cartes, ou la mise en relation de deux territoires" pour de plus amples informations.

MigMap – Governing Migration
2009-05-28 15:52:54 - by Antoine Berlon

GIF - 55.4 ko
migmap

MigMap conveys a picture of how and where the production of knowledge is currently taking place in the area of migration – and of who is participating in and has access to it. MigMap investigates precisely how the new forms of supranational governance that can be observed in the European migration regime function. It looks, for example, at how European standards in politics and civil society are implemented, and at the authorities, persons and institutions taking part in this process. It examines how the various key players in the public and private spheres are interrelated and funded, as well as at the ways in which these spheres overlap or differ in terms of focus, location or personnel. Finally, it analyses how responsibilities are allocated and legitimised – and explores the theories, data and discourses upon which current paradigms in migration are based.

The four maps “Key Players”, “Discourses”, “Europeanisation” and “Places + Practices” are online here

La flambée du bio-business
2009-05-28 15:37:15 - by Antoine Berlon

JPEG - 19.6 ko
earth2tech

Lorsqu’un consensus apparaît dans l’opinion publique, il est bien rare de ne pas trouver un régiment de businessmen pour s’en emparer et surfer sur cette tendance lucrative.
Dans un premier temps, ce vent d’approbation globale permet de lever des fonds, et ensuite, bien sûr, de vendre un produit beaucoup plus facilement en bénéficiant d’une image éthique et responsable, ce qui n’est pas donné à toutes les entreprises.

Il y a 10 ans donc, alors que les chiffres d’analyse prospective étaient les mêmes qu’aujourd’hui, c’est à dire qu’ils prévoyaient la fin du règne du pétrole pour les années 2050, une société avait pourtant bien du mal à trouver de l’argent pour financer une activité de recherche en carburant de substitution. Les Etats-Unis se foutaient ouvertement de Kyoto, les grands groupes pétroliers refusaient d’accepter cette réalité mathématique, les fabriquants de voitures continuaient de traiter la crise environnementale à coup de pots catalytiques et le consommateur se sentait super-responsable quand il achetait du déodorant Narta avec le petit logo "préserve la couche d’ozone".
Mais aujourd’hui, tout à changé.
En France, il y a Nicolas Hulot et son pacte, aux Etats-Unis, Scwharzenegger et son hydrogène, et tout le monde s’accorde à dire qu’il faut sauver la planète, tout en s’assurant si possible de pouvoir continuer à aller chercher le pain en bagnole.
En économie, c’est ce qu’on appelle un "secteur porteur", et si vous avez besoin de millions, c’est vers lui qu’il faut impérativement se tourner (comme ce fut le cas d’internet il y a 10 ans).

Afin de mettre en évidence cette réalité, le site Earth2Tech a donc décidé de répertorier les 101 start-up majeures créées dans ce très éthique domaine des "énergies propres", et de les représenter sur une carte. En cliquant sur les petits logos, on peut ainsi découvrir combien de millions la société est parvenue à lever, ainsi que les dernières infos relatives au secteur.

D’apparence très encourageante pour les générations à venir, cette carte a pourtant la terrible qualité de nous mettre face aux mécanismes capitalistes, eux-mêmes dénués de toute éthique, mais dont la capacité d’analyse prospectiviste permet de se glisser dans des niches financières spécifiques tout en profitant du "capital-éthique" qu’elles contiennent.

Espérons que cette carte sera actualisée dans les années à venir, afin de saisir pleinement une autre grande capacité du capitalisme mondialisé : celle de transformer une multitude d’initiatives, opportunistes ou citoyennes, en conglomérats financiers détenus par les trois ou quatre multinationales. Aucune raison, en effet, pour que les énergies dites "propres" ne subissent pas à leur tour cet enviable sort.

Et quand on sait que jusqu’à présent, les grands groupes pétroliers étaient particulièrement bien placés pour financer l’essentiel des campagnes électorales des partis politiques occidentaux, cette carte pourrait bien, à terme, devenir la représentation (géo-)graphique des nouveaux méta-décideurs du 21e siècle.
source :www.fluctuat.net

Portrait intercontinental
2009-05-28 15:22:41 - by Antoine Berlon

JPEG - 2.7 Mo
portraitbig

"The briefcase became my pen, the world my paper". Cette auto-portrait d’Erik Nordenankar a été réalisé grâce à une valise GPS qu’il a fait voyager aux quatre coins du monde via DHL. Le tracé virtuel s’étend sur 110 066 kilomètres : il peut donc prétendre à obtenir le titre "du plus grand dessin du monde". Retrouvez le tracé exacte ici

source : cartographie

The Road Map by Multiplicity
2009-05-28 13:37:26 - by Antoine Berlon

JPEG - 220.1 ko
maps

The territories of Israel and Palestine are, in these days, a laboratory of the world. This is a region where, in few acres, an incredible variety of borders, enclosures, fences, chek points, and controlled corridors are concentrated. On january 13th and 14th 2003, we tried to measure with our EU passport, the density of border devices in the surronding area of Jerusalem. On january 13th we travelled on the highway 60, along with a person with an Israeli passport from the colony of Kiriat Arba to the colony of Kudmin. The following day, we travelled allong with a person with a Palestinian passport from the city of Hebron to the city of Nablus. The two routes both start and end in the same latitude ; at some points they overlap. Their travelling times are profoundly different...
See more here

Cabspotting
2009-05-25 11:57:07 - by Antoine Berlon

Cabspotting traces San Francisco’s taxi cabs as they travel throughout the Bay Area. The patterns traced by each cab create a living and always-changing map of city life. This map hints at economic, social, and cultural trends that are otherwise invisible. The Exploratorium has invited artists and researchers to use this information to reveal these “Invisible Dynamics.”

JPEG - 54.2 ko
intransit-03

The core of this project is the Cab Tracker. The Tracker averages the last four hours of cab routes into a ghostly image, and then draws the routes of ten in-progress cab rides over it.

The Time Lapse area of the project reveals time-varying patterns such as rush hour, traffic jams, holidays and unusual events. New projects are produced by the Exploratorium’s visiting artists and also created by the larger Cabspotting community.

Sources : cabspotting.org

I-See "Now More Than Ever"
2009-05-25 11:30:07 - by Antoine Berlon

I-See is a web-based application charting the locations of closed-circuit television (CCTV) surveillance cameras in urban environments. With iSee, users can find routes that avoid these cameras ("paths of least surveillance") allowing them to walk around their cities without fear of being "caught on tape" by unregulated security monitors.

JPEG - 25.8 ko
centerfoldmap04
GIF - 28.4 ko
iseeV1L

More informations :I-See

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 160